Loire-Atlantique : Les gendarmes saisissent 8.000 paquets de cigarettes de contrebande

TABAC Le marché parallèle de cigarettes s'exprimait dans le secteur de Pont-Château

F.B.

— 

La gendarmerie a saisi 8.000 paquets illégaux
La gendarmerie a saisi 8.000 paquets illégaux — CHAMUSSY/SIPA

Leur enquête a fait un tabac. Pas moins de 8.000 paquets de cigarettes de contrebande ont été saisis par la gendarmerie de Loire-Atlantique, annonce-t-elle. Les gendarmes agissaient dans le cadre d’une procédure visant un trafic de stupéfiants lorsqu’ils ont découvert, le 8 décembre, 509 paquets de cigarettes au domicile de l’un des suspects, dans le secteur de Pont-Château, au nord-ouest du département​.

Après investigations, la brigade de recherches et le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) de Saint-Nazaire procédèrent dès le lendemain à des perquisitions sur le lieu de commercialisation. Les enquêteurs saisirent alors 7.500 paquets de cigarettes de contrebande. Soit un total d’environ 8.000 paquets illégaux.

Les cigarettes de contrebandes saisies par la gendarmerie.
Les cigarettes de contrebandes saisies par la gendarmerie. - Gendarmerie de Loire-Atlantique

Ce marché parallèle se réalisait par l’utilisation des réseaux sociaux, précise la gendarmerie. Les trois personnes (19, 20 et 21 ans) impliquées dans ce trafic sont jeunes : 19, 20 et 21 ans. Elles feront l’objet de poursuites devant le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire et encourent notamment une lourde amende douanière. La marchandise, elle, sera détruite.