Marseille : Une enquête ouverte après une fête clandestine de 500 personnes

CONFINEMENT Les forces de police ont évacué les lieux et distribué de nombreuses contraventions à 135 euros

C.M

— 

Une patrouille de la police municipale de Toulouse.
Une patrouille de la police municipale de Toulouse. — F. Scheiber - Sipa

Selon le quotidien La Provence, une fête clandestine a réuni samedi près de 500 personnes dans une salle habituellement réservée à des mariages, boulevard de Plombières (14e arrondissement) à Marseille. Les convives, dont la plupart ne portaient pas de masque, ont été évacués vers 1 h 30 du matin. De nombreuses amendes pour non-respect du confinement ont été délivrées et les forces de police ont également saisi alcool et stupéfiants. Selon l'AFP, il s'agit de la plus importante soirée repérée en France depuis le début de l'épidémie.

Une enquête a été ouverte pour « mise en danger de la vie d’autrui ». La préfecture de police indique que « la présence de stupéfiants donne également lieu à une enquête ». Elle ajoute que « les organisateurs de l’évènement sont en cours d’identification pour être entendus ». Des témoins évoquent qu’une autre soirée aurait eu lieu au même endroit quelques jours plus tôt, et avancent que le droit d’entrée était facturé 150 euros pour deux.