Nice : Un homme placé en détention après la mort par overdose d’un invité de sa « partie fine »

STUPEFIANTS La victime, âgée de 24 ans, avait consommé du GBL, une drogue de synthèse

M. Be.
— 
Des policiers dans les rues de Nice en octobre 2020 (Illustration)
Des policiers dans les rues de Nice en octobre 2020 (Illustration) — SYSPEO/SIPA

Un homme d’une quarantaine d’années a été mis en examen ce lundi à Nice pour homicide involontaire, non-assistance à personne en danger, détention, offre ou cession non autorisée de stupéfiants, et placé en détention provisoire après le décès d’un de ses invités, rapporte Nice-Matin ce jeudi.

Le drame s’est produit le 30 novembre au cours d’une « partie fine » entre cinq hommes, dans un appartement du boulevard Gorbella, précise le quotidien local. La victime, âgée de 24 ans, était décédée à l’arrivée des pompiers, dans la soirée. Elle se serait sentie mal dès l’après-midi, sans que l’alerte ne soit donnée, après avoir consommé du GBL.

Solvant industriel

Depuis quelques années, le GBL (gamma-butyrolactone), un solvant industriel, est détourné à des fins récréatives. Surdosé ou mélangé avec de l’alcool, il peut entraîner la mort.

Les enquêteurs ont également retrouvé dans l’appartement d’autres drogues de synthèse comme du GHB, du « cristal meth » et des gélules de 3MMC. Des analyses toxicologiques et une autopsie sont en cours pour déterminer plus précisément les causes de la mort du jeune homme.