Lyon : Le mineur suspecté d’une violente agression dans le métro dit avoir agi pour « un regard de travers »

ENQUETE Le mineur de 17 ans interpellé mardi soir à Lyon après les faits est accusé d’avoir roué de coups sa victime avec la crosse d’un pistolet à grenaille

E.F.

— 

Illustration de la police la nuit à Lyon.
Illustration de la police la nuit à Lyon. — E. Frisullo / 20 Minutes

Un simple regard aurait suffi à déclencher en lui une incroyable fureur. C’est en tout cas ce qu’a expliqué un mineur de 17 ans, interpellé mardi soir dans le métro à Lyon après la violente agression d’un jeune homme dans une rame de la station Bellecour, indique ce jeudi la police.

Ce 8 décembre, vers 21 heures, le suspect s’était déchaîné sur un voyageur de 23 ans, pointant une arme sur lui puis lui assénant de multiples coups de crosse à la tête, devant des témoins paniqués et atterrés d’un tel déferlement de violence. Il avait ensuite pris la fuite, laissant derrière lui l’arme, un pistolet à grenaille, brisé sous la force des coups.

Interpellé peu après les faits deux stations de métro plus loin, l’adolescent a été placé en garde à vue. Le suspect a reconnu les faits, indiquant qu’un regard de « travers » avait mal tourné, ajoute la sûreté du Rhône. Le mineur doit être présenté ce jeudi au parquet des mineurs de Lyon.