Seine-et-Marne : Décès du policier grièvement percuté par une voiture de la BAC

ACCIDENT « J’adresse mes sincères condoléances à sa famille, ses proches et ainsi qu’à l’ensemble de ses collègues de la Police Nationale », a tweeté le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin

20 Minutes avec AFP

— 

Une enseigne de poste de police. (illustration)
Une enseigne de poste de police. (illustration) — ALLILI MOURAD/SIPA

Le jeune policier, grièvement percuté par un véhicule de la BAC à la poursuite d’un chauffard dans la nuit de lundi à mardi près de Bailly-Romainvilliers (Seine-et-Marne), est décédé des suites de ses blessures, a-t-on appris mercredi de sources policières.

C’est « un membre de sa famille » qui a prévenu que le fonctionnaire « était décédé », a déclaré Philippe Justo, le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) de Seine-et-Marne.

« J’adresse mes sincères condoléances à sa famille »

Dans la nuit de lundi à mardi vers 1 h du matin, le policer était en train de récupérer un « stop stick », barre permettant de stopper les voitures en délit de fuite, lorsqu’il a été percuté par un véhicule conduit par la BAC, avait expliqué une source policière. Le chauffard poursuivi, en état d’ébriété, avait pu être interpellé.

Transporté en arrêt cardio-respiratoire à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, la victime n’a pas survécu à ses blessures.

Cet agent de 33 ans, sans enfant, avait rejoint les rangs de la police en 2009 et faisait partie de la Compagnie départementale d’intervention (CDI) Nord de Seine-et-Marne, a précisé Philippe Justo. Son engagement à des postes différents témoignait de « sa motivation et sa détermination », a-t-il estimé.

« J’adresse mes sincères condoléances à sa famille, ses proches et ainsi qu’à l’ensemble de ses collègues de la Police Nationale », a tweeté le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.