Bordeaux : Vaste opération de gendarmerie pour démanteler un trafic de cigarettes et de proxénétisme

ENQUETE Les gendarmes ont mené une importante opération à Bordeaux et Moissac, ainsi qu’en Bulgarie, pour démanteler une structure alimentant un réseau de contrebande de cigarettes et de proxénétisme

Mickaël Bosredon

— 

L'opération de démantèlement d'un réseau de trafic de cigarettes et de proxénétisme a mobilisé quelque 150 gendarmes
L'opération de démantèlement d'un réseau de trafic de cigarettes et de proxénétisme a mobilisé quelque 150 gendarmes — Section de recherches de Bordeaux
  • Un important trafic de contrebande de cigarettes entre la France et la Bulgarie a été démantelé cette semaine par les gendarmes qui ont mené une vaste opération dans un hangar du quai Brazza à Bordeaux, ainsi que dans le Tarn-et-Garonne.
  • Le trafic permettait d’acheter le paquet de cigarettes en Bulgarie à 2,83 euros et de revendre entre 50 et 60 euros la cartouche en France.
  • Le réseau acheminait aussi des jeunes femmes de Bulgarie pour les prostituer à Bordeaux.

C’est une véritable « structure clanique » alimentant un réseau de contrebande de cigarettes et de proxénétisme entre la France et la Bulgarie, qui a été démantelée cette semaine par les gendarmes.

Lundi, sous la direction de la Jirs de Bordeaux (juridiction interrégionale spécialisée), quelque 150 gendarmes et officiers de douane judiciaire ont mené une importante opération à Bordeaux et Moissac (Tarn-et-Garonne), ainsi qu’en Bulgarie. Onze personnes ont été interpellées, dont plusieurs dans un campement situé dans un hangar désaffecté quai de Brazza à Bordeaux.

Le bénéfice de la contrebande est évalué entre 200.000 et 400.000 euros

Ce réseau générait des profits importants, puisque « le paquet de cigarettes était acheté en Bulgarie à 2,83 euros et revendu entre 50 et 60 euros la cartouche en France (au lieu de 104 euros). Le bénéfice de la contrebande est ainsi évalué entre 200.000 et 400.000 euros. Puis les fonds étaient blanchis en Bulgarie au travers d’investissements dans des biens immobiliers. » Quelque 90.000 euros en numéraires, huit véhicules et 650 cartouches de cigarettes ont été saisis, comme devaient l'être plusieurs biens immobiliers en Bulgarie, investissements par lesquels étaient blanchis les fonds.

Le bénéfice de la contrebande de cigarettes du réseau est évalué entre 200.000 et 400.000 €
Le bénéfice de la contrebande de cigarettes du réseau est évalué entre 200.000 et 400.000 € - Gendarmerie Nouvelle-Aquitaine

L’affaire avait débuté en février 2019 lorsque les enquêteurs de la gendarmerie se sont intéressés « à un individu d’origine bulgare qui était impliqué dans une affaire de recel d’objets provenant de cambriolages dans les Landes. » Les investigations menées par la section de recherches de Bordeaux ont permis alors d’établir son implication dans des faits de proxénétisme, « l’intéressé acheminant depuis la Bulgarie des jeunes femmes qui se prostituaient sur la voie publique à Bordeaux ». Des faits de contrebande de cigarettes sont également révélés.

Six mises en examen

Au vu de l’importance du trafic, une information judiciaire avait été ouverte à la Jirs de Bordeaux. Le service d’enquêtes judiciaires des finances, spécialisé en matière d’importation illicite de tabac et de blanchiment, a été co-saisi des faits.

Parmi les ozne personnes interpellées lundi, cinq hommes et une femme âgés de 21 à 45 ans, ont été mis en examen mercredi et jeudi à Bordeaux pour association de malfaiteurs, importation et détention en contrebande et bande organisée de tabac manufacturé, vente frauduleuse au détail en bande organisée de tabacs fabriqués. L'un des suspects a également été mis en examen pour blanchiment, recel en bande organisée et proxénétisme aggravé.