Lot : Le chasseur, auteur présumé d'un tir mortel sur un jeune de 25 ans, mis en examen pour «homicide involontaire»

ACCIDENT DE CHASSE L’accident a eu lieu mercredi en fin d’après à Calvignac, dans le Lot, où se déroulait une battue aux sangliers 

Béatrice Colin

— 

Un homme avec un fusil. (Photo d'illustration)
Un homme avec un fusil. (Photo d'illustration) — sluehr3g / PIXABAY

Mercredi, en fin d’après-midi, à Calvignac, dans le Lot, un jeune homme de 25 ans qui découpait du bois dans son jardin était victime d’un coup de feu mortel. Alors qu’une battue aux sangliers se tenait à proximité, un chasseur a fait feu en sa direction. Cet homme de 33 ans « a été mis en examen du chef d’homicide involontaire et placé sous contrôle judiciaire avec notamment interdiction de porter ou détenir une arme, interdiction d’exercer l’activité de chasse, interdiction de quitter son département de domicile et d’autres obligations et interdictions », a confirmé à 20 Minutes le procureur de la République de Cahors, Frédéric Almendros.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le tireur aurait indiqué avoir vu un sanglier, avant de tirer sur une masse sombre. Les circonstances du drame devront être précisées par l’information judiciaire, mais la thèse accidentelle ne semble faire aucun doute.

De 3 à 5 ans encourus

Remis en liberté, le tireur présumé encourt de ce chef une peine de trois ans d’emprisonnement, « sauf si la violation manifestement délibérée d’une obligation particulière prévue par la loi ou le règlement est in fine retenue, ce sera alors cinq ans », précise ce vendredi le chef du parquet de Cahors. Les analyses d’alcoolémie et de stupéfiants se sont d’ores et déjà révélées négatives.