Carcassonne : Il sort de prison pour conduite sans permis… Et reprend le volant

INCORRIGIBLE Un Carcassonnais, multirécidiviste de la conduite sans permis, a retrouvé sa cellule lundi. Pour les mêmes raisons que la fois précédente

H.M.

— 

Un permis de conduire et une carte grise. (Illustration)
Un permis de conduire et une carte grise. (Illustration) — B. Colin / 20 Minutes

Cela fait « quinze ans » qu’il conduit sans permis et ne voit pas de raison de faire autrement. L'Indépendant relate dans son édition du jour le procès d’un homme de 32 ans, condamné lundi à Carcassonne à quatre mois de prison ferme pour conduite sans permis.

L’infraction datait du vendredi et il avait aggravé son cas en se présentant sous une fausse identité, celle de son frère en l’occurrence.

« Comme une drogue »

La particularité de ce dossier tient à l’insistance du père de famille à rouler sans permis. Sept des vingt mentions à son casier judiciaire sont liées à cette infraction, sept autres à un défaut d’assurance. Surtout, il était sorti de prison seulement vingt jours auparavant après avoir purgé une peine pour le même motif.

« C’est comme une drogue. Il y en a qui prennent de stupéfiants, moi c’est une voiture », s’est-il défendu à la barre. Une accoutumance qui lui coûte cher : en plus de la condamnation du jour, le tribunal a révoqué une peine de six mois de prison avec sursis.