Arnaque aux placements immobiliers : Un septuagénaire escroqué de près de 800.000 euros dans le Puy-de-Dôme

FRAUDE Dans le cas de placements frauduleux, il faut très vite porter plainte pour avoir la possibilité de récupérer sa mise

20 Minutes avec agences

— 

Un habitant du Puy-de-Dôme de 75 ans a versé 782.000 €.
Un habitant du Puy-de-Dôme de 75 ans a versé 782.000 €. — Richard Drew/AP/SIPA

Près de 800.000 euros. C’est la somme qu’a versée un habitant du Puy-de-Dôme de 75 ans, pensant réaliser un bon placement immobilier, rapporte La Montagne. Sauf que ce placement était frauduleux. Ce sont précisément 782.000 euros que la victime a perdus dans cette affaire. Une somme proche du record national qui est de 800.000 euros précise Pascal Duthilleul, chef de la division économique et financière du SRPJ de Clermont-Ferrand.

Le septuagénaire, qui a été repéré sur un site faisant la promotion de « placements intéressants », a eu affaire à quatre conseillers. Chacun a promis des placements « mirobolants et garantis ». Pour ferrer leur victime, les escrocs n’hésitent pas à virer des intérêts sur son compte en banque. De quoi mettre en confiance et inciter à faire grossir les sommes placées. « Jusqu’au moment où leurs interlocuteurs disparaissent à jamais et où la récupération du capital devient impossible », précise le policier au quotidien régional.

Vingt-quatre à 48 heures pour réagir

Après différents virements effectués dans plusieurs pays (Grande-Bretagne, Allemagne, Pays-Bas, Portugal, Espagne et Grèce), le placement du septuagénaire a atteint trois millions d’euros. Le 5 novembre, il a voulu récupérer l’argent. Mais il n’a obtenu aucune réponse. Dans son malheur, le septuagénaire n’est allé porter plainte que le 19 novembre dernier. Son argent est maintenant irrécupérable. « Si l’on est prévenu tout de suite, on peut arriver à geler les fonds pendant 24 à 48 heures mais là, au-delà de quinze jours, l’argent a déjà rebondi vers la Chine ou la Turquie », explique Pascal Duthilleul à La Montagne.

Selon les premiers éléments de l’enquête, cette arnaque pourrait venir d’ Israël. Le pays regorge de centres d’appels qui agissent en toute impunité. Dans le Puy-de-Dôme, le montant global de ce type d’arnaque a atteint 1.340.867 euros pour dix victimes recensées.