Chantilly : Intercepté par les gendarmes alors qu’il allait tranquillement dealer dans son lycée

ECOLE BUISSONNIERE Un lycéen de 14 ans de l’Oise a été interpellé sur le chemin de l’école avec 40 g de cannabis

Mikaël Libert

— 

A 14 ans, il avait déjà tout l'attirail du dealer de cannabis.
A 14 ans, il avait déjà tout l'attirail du dealer de cannabis. — Gendarmerie nationale
  • Les gendarmes de l’Oise ont mené une opération de contrôles dans plusieurs gares.
  • A Chantilly, ils sont tombés sur un mineur de 14 ans porteur de 40 g de cannabis.
  • Du matériel de conditionnement et 200 g de résine de cannabis ont été retrouvés à son domicile.

Cartable et cannabis. Mardi, une banale opération de contrôle des transports a permis aux gendarmes de Chantilly, dans l’Oise, d’interpeller un dealer présumé. Ce dernier, âgé de 14 ans, se rendait à son lycée pour y suivre les cours et faire un peu de business de cannabis.

L’opération des gendarmes consistait à contrôler les flux de transports dans les gares de Chantilly et d’Orry-la-Ville, mardi matin. Une quinzaine de militaires, épaulés par deux équipes cynophiles et par des agents de la sûreté de la SNCF (SUGE), ont ainsi investi les lieux entre 7 h et 9 h. Un créneau horaire idéal, les trains étant remplis de travailleurs et de lycéens commençant leur journée.

Tout le matos du dealer découvert chez l’adolescent

Sur le quai de la gare de Chantilly, les gendarmes ont contrôlé un lycéen parmi d’autres qui descendait du train. Le jeune homme, âgé de 14 ans, se rendait tout à fait normalement à son établissement, le lycée Jean-Rostand. Enfin presque tout à fait normalement. En plus de ses affaires de classe, l’adolescent avait emporté pas moins de 40 g de résine de cannabis.

Une quantité suspecte qui ne correspond pas à de la consommation personnelle. Les militaires ont donc décidé de pousser les investigations. Ils se sont rendus au domicile des parents du lycéen afin de procéder à une perquisition. La fouille des lieux a permis de découvrir près de 200 g de résine de cannabis supplémentaires. Le jeune suspect disposait par ailleurs de tout le matériel pour conditionner la drogue pour la revente : balance de précision, couteaux pour constituer les barrettes et des pochons un peu fun.

Le mineur a été laissé libre et l’affaire est entre les mains du procureur de la République de Compiègne.