Gironde : « La tension monte encore d’un cran ! »… Une mairie caillassée par un groupe de jeunes

DEGRADATIONS L’équipe municipale du Taillan-Médoc dénonce la multiplication des incivilités, entre dégradations et cambriolages, ces derniers mois

C.C.

— 

La porte de la mairie du Taillan-Médoc a été caillassée.
La porte de la mairie du Taillan-Médoc a été caillassée. — Germain Isern

Germain Isern, le chef de cabinet du maire du Taillan-Médoc en Gironde, prévient : « La tension monte encore d’un cran ! » Ce mardi matin, il a découvert de nouvelles dégradations sur la mairie. Lundi soir vers 21h45, elle a été caillassée alors que deux voitures d’habitants ont également été dégradées sur son parking. « C’est toujours la même bande de jeunes, ils ont jeté des projectiles et utilisé des barres de fer », précise-t-il à 20 Minutes.

La municipalité a décidé ce mardi de déposer plainte notamment pour « dégradations de biens publics » auprès de la gendarmerie de Blanquefort. Les images de vidéoprotections ont été saisies par les enquêteurs. Mais au-delà de ces faits, l’équipe municipale commence à être à bout. Depuis plusieurs mois, les incivilités se multiplient dans la commune entre dégradations et cambriolages commis, selon elle, par la même bande de jeunes en grande partie originaires du Taillan-Médoc. « La semaine dernière, l’un d’eux a même failli en venir aux mains avec un policier municipal », rappelle Germain Isern.

Des voitures ont également été endommagés.
Des voitures ont également été endommagés. - Germain Isern

Une lettre envoyée à la préfète

Coïncidence, la maire Agnès Versepuy a écrit ce lundi une lettre à la préfète de la Gironde, avec en copie la procureure de la République de Bordeaux, pour décrire la situation compliquée que vit sa commune. Elle espère être reçue le plus rapidement possible.