Un réseau de trafic de cocaïne entre la Guyane et la métropole démantelé

INFO « 20 MINUTES » Neuf personnes ont été interpellées, le 17 novembre dernier, lors d’une vaste opération de police au Havre et en région parisienne

Thibaut Chevillard

— 

Illustration d'agents de la police judiciaire.
Illustration d'agents de la police judiciaire. — C. Allain / 20 Minutes

C’est un réseau de trafiquants de stupéfiants bien organisé et structuré qui a été démantelé par la police judiciaire. Le 17 novembre dernier, neuf personnes suspectées d’être impliquées dans un trafic de cocaïne avec la Guyane, ont été interpellées en région parisienne et au  Havre, apprend 20 Minutes de source policière. Elles ont été déférées devant un magistrat instructeur et mises en examen pour trafic de stupéfiants en bande organisée.

L’affaire commence le 3 septembre 2019. Deux hommes, qui s’apprêtaient à s’envoler pour l’aéroport d’Orly, sont interpellés à Cayenne en possession de 30 kg de poudre blanche. L’un des deux est déjà connu des services de police. « C’est largement au-dessus de la moyenne », nous explique le commissaire Emmanuel Mericam, directeur interrégional adjoint de la police judiciaire de Pointe-à-Pitre. Présenté à un juge d’instruction, le duo a été mis en examen.

Objets de luxe et véhicule saisis

Mais les enquêteurs poursuivent leurs investigations afin d’identifier les autres membres du réseau. Ils sont parvenus à identifier un commanditaire, originaire de Guyane, qui habite en région parisienne. Le 17 novembre, les policiers de l’Ofast et ceux de l’antenne de police judiciaire du Havre interpellent neuf suspects, certains étant des membres de la famille des deux premiers suspects arrêtés. Lors des perquisitions, ils saisissent de nombreux objets de luxe, un véhicule et 6.000 euros en liquide.