Chevaux mutilés : Une jument découverte morte, mutilées, dans le Tarn, 48 h après un autre cas de cruauté

CRUAUTE Après un cas à Busque en milieu de semaine, un autre cheval a été retrouvé mutilé dans le Tarn en fin de semaine dernière. Une enquête est ouverte et confiée à la gendarmerie

B.C.

— 

Un nouveau cas de mutilation d'un cheval a été enregistré dans le Tarn ces derniers jours.
Un nouveau cas de mutilation d'un cheval a été enregistré dans le Tarn ces derniers jours. — Bananebrei / Pixabay

Après une accalmie, les mutilations de chevaux font à nouveau l’actualité ces derniers jours en Occitanie, et en particulier dans le Tarn. Alors qu’un équidé était retrouvé mutilé à Busque en milieu de semaine, les deux oreilles coupées et l’œil et la mâchoire arrachés, vendredi c’est une jument qui était découverte morte à Ambres, près de Lavaur.

L’animal avait aussi les deux oreilles coupées et était éventré selon les constations. « Aucun lien n’est établi entre les deux affaires, une enquête est en cours », indique-t-on du côté de la gendarmerie du Tarn contactée par 20 Minutes.

C’est la brigade de Gaillac qui est en charge de cette dernière affaire, alors que celle de Busque est chargée de l’enquête ouverte pour « actes de cruauté envers un animal en captivité ».