Grenoble : Un gardien de prison mis en examen pour trafic de stupéfiants avec un détenu

ENQUETE Dans une perquisition, 156.000 euros en espèces ont été saisis au domicile de la compagne du détenu

J.Lau.

— 

Photo d'illustration d'une gardienne de prison à la maison d'arrêt de Grenoble-Varces, ici en 2018.
Photo d'illustration d'une gardienne de prison à la maison d'arrêt de Grenoble-Varces, ici en 2018. — JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Dès le 15 juin, la direction du centre pénitentiaire de Grenoble-Varces a transmis au parquet un signalement faisant état de l’existence d’un trafic de stupéfiants dans ses murs susceptible d’impliquer un agent pénitentiaire. Chargé de la surveillance, celui-ci est en effet suspecté, cinq mois plus tard, de participer à un trafic « avec un détenu bien connu du milieu grenoblois », comme l’indique Eric Vaillant, procureur de la République de Grenoble.

L’enquête préliminaire, confiée le 30 juin à la section de recherches de la gendarmerie de Grenoble, a débouché mercredi sur une opération de police judiciaire. Quatre protagonistes ont été placés en garde à vue, à savoir le surveillant pénitentiaire, le détenu, ainsi que la compagne et le beau-frère de ce dernier. Les différentes perquisitions ont permis la saisie de 156.000 euros en espèces chez la compagne du détenu.

Le parquet fait appel concernant la compagne du détenu

Le juge d’instruction saisi a mis en examen vendredi les quatre suspects pour « détention, transport, offre, cession, acquisition de stupéfiants, remises illicites à détenu, non-justification de ressources par personne en relation habituelle avec quelqu’un se livrant à un trafic de stupéfiants et blanchiment de fraude fiscale ».

Placé sous contrôle judiciaire, le gardien est notamment « interdit d’exercer et de contacter les personnels pénitentiaires ». Le détenu a fait l’objet d’un nouveau mandat de dépôt et il vient d’être changé d’établissement pénitentiaire. Son beau-frère a été incarcéré et sa compagne a été placée sous contrôle judiciaire, précise Eric Vaillant. Le parquet a fait appel de la décision concernant cette dernière.