Bordeaux : Deux policiers blessés lors du contrôle de quatre individus en train de boire dans la rue

VIOLENCE Deux policiers de la BAC ont été blessés ce dimanche matin à Bordeaux lors d'un contrôle qui a dérapé, et quatre individus ont été placés en garde à vue

Mickaël Bosredon

— 

A Bordeaux le 21 novembre 2014, Illustration police.
A Bordeaux le 21 novembre 2014, Illustration police. — E.Provenzano / 20 Minutes
  • Des policiers de la Bac ont voulu contrôler des individus en train de boire dans la rue, ce dimanche matin vers 6 h.
  • Le contrôle a rapidement dégénéré, et deux policiers ont été blessés, dont un souffre d’une fracture ouverte de la main.
  • Quatre individus ont été placés en garde à vue.

Deux policiers ont été blessés ce dimanche matin vers 6 h, rue Georges-Rioux, près de la place de la Victoire à Bordeaux. Alors qu’ils voulaient contrôler un groupe d’individus en train de boire sur la voie publique, et qui ne portaient pas de masque, les services de la Bac (Brigade anti-criminalité) ont été pris à partie, indique le parquet de Bordeaux à 20 Minutes. Selon nos informations, le groupe sortait d'une soirée d'anniversaire...

Lorsque les policiers se sont approchés pour effectuer leur contrôle, ils ont d'abord été « copieusement insultés » indique le syndicat de police Alternative-CFDT. Ils sont alors descendus de leur voiture, c'est là que « l’un des fonctionnaires a été attaqué par les quatre » indique le parquet. « L'un de ses collègues intervenu en renfort a également pris des coups. » Le premier policier souffre d’une blessure importante à la main - une fracture ouverte - et a dû subir une intervention chirurgicale dans la journée, tandis que le second souffre d’une blessure à l'oeil - griffure à la cornée - et bénéficie d’une ITT de dix jours.

Des CRS ont aussi essuyé des jets de projectiles

L'arrivée de renforts a permis de reprendre le contrôle de la situation. L’un des individus en possession d’un ciseau à bois dont il a tenté de se débarasser, a toutefois essayé de fuir au moment de l'interpellation et a été rattrapé. Les tests effectués sur les quatre suspects ont montré qu’ils étaient alcoolisés. Une enquête pour « violences aggravées sur personnes dépositaires de l’autorité publique » a été ouverte

Selon nos informations, des CRS ont par ailleurs essuyé samedi des jets de projectile du côté de Cenon, sur la rive droite. Il n’y a eu aucun blessé.

« Le confinement a créé pas mal de tensions entre la population et la police, relève le syndicat Alternative, et encore une fois des policiers ont été blessés, ce qui mérite des sanctions exemplaires. »