Le Mans : Verbalisé neuf fois pour défaut d’attestation en trois semaines

INCORRIGIBLE Le Manceau, âgé d’une vingtaine d’années, est convoqué devant le tribunal, il risque une lourde peine

D.P.

— 

Illustration d'une attestation de déplacement dérogatoire. .
Illustration d'une attestation de déplacement dérogatoire. . — ALLILI MOURAD/SIPA

Contrôlé neuf fois en trois semaines sans attestation ou avec une attestation mal remplie. C’est le triste record réalisé par un habitant du Mans, âgé d’une vingtaine d’années. Selon Le Maine Libre, cet individu a été contrôlé à neuf reprises par la police, entre le 1er et le 20 novembre, alors qu’il circulait sans attestation de déplacement dérogatoire imposée par le confinement lié à l’épidémie de Covid-19​. Soit il n’en avait pas en sa possession, soit l’attestation était incomplète ou mal remplie, soit il ne portait pas de masque, précise le quotidien.

Au-delà de trois verbalisations sous 30 jours, cela devient un délit. Le jeune homme a été convoqué devant le tribunal le 12 mars. Il pourrait écoper d’une lourde peine car la loi prévoit une amende pouvant s’élever à 3.750 euros pour ce type d’infractions répétées. Une peine de prison de six mois est aussi possible.