Lyon : Ils prenaient les commandes et livraient la drogue à domicile, un vaste trafic de stupéfiants démantelé

ENQUETE Les suspects avaient mis au point un trafic de drogue « ubérisé » à Lyon qui leur aurait permis de dégager plusieurs centaines de milliers d’euros de bénéfices

Elisa Frisullo

— 

Du cannabis saisi (illustration)
Du cannabis saisi (illustration) — Gendarmerie d'Hallennes-les-Haubourdin
  • Un vaste réseau de trafiquants de drogues, très organisés, a été démantelé à Lyon.
  • Les suspects avaient mis au point une vraie petite entreprise pour prendre les commandes et livrer à domicile de l’herbe de cannabis principalement.
  • Un trafic qui leur aurait rapporté des centaines de milliers d’euros.

De là à dire que la société avait pignon sur rue, il n’y a qu’un pas. Cette semaine, plusieurs personnes suspectées d’être impliquées dans un vaste trafic de drogue dans la métropole ont été interpellées à Lyon, mettant fin à une enquête de plusieurs mois diligentée par la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale du Rhône. Selon la police lyonnaise qui communique sur cette affaire ce vendredi, neuf individus au total ont été mis en examen et écroués dans le cadre du démantèlement de ce trafic de drogues.

Les investigations ont débuté à l’automne 2019 pour remonter la piste de trafiquants, ancrés dans le 8e arrondissement et sévissant sur la région lyonnaise, de manière très organisée. « Fonctionnant sur le principe de "l’ubérisation" avec une société pourvue d’un sigle, d’une infographie reconnaissable et de cartes de visite », selon la sûreté, les suspects permettaient à leurs clients de passer commande d’herbe de cannabis et de cocaïne puis d’être livrés à domicile. Une petite entreprise qui s’est révélée particulièrement juteuse pendant le premier confinement.

Des centaines de clients, des bénéfices énormes

En juin, onze personnes suspectées d’être impliquées dans ce trafic ont été interpellées. « Avec des centaines de clients recensés, les trafiquants ont pu dégager des bénéfices de plusieurs centaines de milliers d’euros, fruit de la vente estimée de près de 80 kg d’herbe », ajoute ce vendredi la police lyonnaise. Lors de cette première série d’arrestations, 8 kg d’herbe de cannabis et 82 grammes de cocaïne ont été saisis ainsi que 15. 000 euros en espèces. Près de 16.000 euros ont également été saisis au titre des avoirs criminels, sur un compte bancaire, ainsi qu’une montre de luxe et un véhicule.
Lors des perquisitions, des livres de comptes et des armes ont également été découverts.

Présentés au juge d’instruction les 11 et 12 juin, les six principaux individus suspectés d’être à la tête de ce réseau pyramidal, ont été mis en examen et placés sous mandat de dépôt. Puis, le 16 novembre, dans le cadre de l’enquête se poursuivant sous commission rogatoire, trois autres hommes soupçonnés d’être des livreurs habituels de la marchandise, ont à leur tour été interpellés. Ils ont également été placés en détention provisoire cette semaine.