Fillette poignardée à mort près de Lyon : Sa mère hospitalisée d’office, une information judiciaire ouverte

ENQUETE La mère de famille est souçonnée d’avoir tué sa fille de 3 ans à l’arme blanche le 12 novembre à Lozanne (Rhône), près de Lyon

E.F.

— 

L'entrée d'une caserne de gendarmerie. (Illustration)
L'entrée d'une caserne de gendarmerie. (Illustration) — E. Frisullo / 20 Minutes

A l’arrivée des gendarmes, le 12 novembre au matin, la mère de famille avait reconnu en quelques mots avoir tué sa fille. Une semaine après la mort d’une enfant de 3 ans, décédée après avoir été poignardée à plusieurs reprises à l’arme blanche à Lozanne (Rhône), près de Lyon, le parquet de Villefranche-sur-Saône a ouvert mercredi une information judiciaire du chef de meurtre sur mineur de 15 ans.

Selon Le Progrès, la mère de l’enfant, âgée de 39 ans, a été hospitalisée sous contrainte dans un établissement psychiatrique. Le jour des faits, la suspecte avait dû être transportée en urgence à l’hôpital après s’être infligé plusieurs coups à l’arme blanche au niveau de la taille. Elle avait été découverte vers 7 heures du matin par le père de sa fille qui, alerté par les pleurs de l’enfant, avait surgi dans la chambre de la petite.

Le père avait fait part de sa volonté de la quitter

Là, il avait découvert sa femme et sa fille en sang et était parti se réfugier chez des voisins avec l’enfant dans ses bras. Les secours n’avaient rien pu faire pour ranimer la petite victime.

Le père de famille, qui, avant ce passage à l’acte, avait fait part à sa compagne de sa volonté de la quitter et de demander la garde de l’enfant, avait également été hospitalisé jeudi dernier, en état de choc. Sur les lieux du drame, une paire de ciseaux et un couteau avaient été découverts par les enquêteurs. Le procureur de la République de Villefranche-sur-Saône Sylvain Cordresse n’a pas communiqué en revanche les conclusions de l’autopsie réalisée sur la fillette en raison du secret de l’instruction.