Rennes : Trois nouvelles plaintes pour viols contre l’ancien chef d’orchestre du bagad d’Auray

ENQUETE Loïc Le Cotillec est déjà incarcéré depuis un an pour des faits de viol et de harcèlement

Jérôme Gicquel
— 
L'ancien chef d'orchestre du bagad d'Auray est incarcéré depuis un an à la maison d'arrêt de Rennes-Vezin.
L'ancien chef d'orchestre du bagad d'Auray est incarcéré depuis un an à la maison d'arrêt de Rennes-Vezin. — C. Allain / 20 Minutes

Il était considéré comme un virtuose de la musique bretonne. Mais depuis plus d’un an, Loïc Le Cotillec est derrière les verrous, incarcéré à la maison d’arrêt de Rennes-Vezin. Ancien chef d’orchestre du bagad d’Auray (Morbihan), l’un des plus renommés en Bretagne, le jeune homme de 25 ans a été mis en examen le 25 octobre 2019 pour viol aggravé et harcèlement à l’encontre de trois jeunes femmes, toutes majeures.

Depuis le 12 octobre, trois nouvelles plaintes sont instruites par le parquet de Rennes pour des faits de « viol, viol sur un mineur de 15 ans, viol commis par personne abusant de l’autorité que lui confère sa fonction, agression sexuelle et harcèlement commis au moyen d’un service de communication », a-t-on appris auprès du procureur de la République de Rennes, confirmant une information d’Ouest-France.

Une enquête ouverte après des fuites dans la presse

Sur ces nouveaux faits, le prévenu « n’a pour l’heure été ni entendu par le magistrat instructeur ni mis en examen », précise Philippe Astruc. Lors de l’enquête préliminaire conduite par le parquet, Loïc Le Cotillec avait choisi de garder le silence lors de sa garde à vue.

Une enquête préliminaire confiée à l’Inspection générale de la Police nationale a par ailleurs été ouverte après la publication dans la presse de procès-verbaux d’auditions des premières victimes. L’avocat de l’une d’entre elles avait déposé plainte pour violation du secret de l’instruction.