Chevaux mutilés : Une enquête ouverte après la découverte d'un animal sauvagement attaqué

CRUAUTE La nature de ces mutilations exclut « qu’elles soient le résultat d’un acte animal », a expliqué le procureur

N.B. avec AFP

— 

Un cheval (illustration)
Un cheval (illustration) — SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

Une enquête de gendarmerie a été ouverte, mercredi, à la suite de nouvelles mutilations sur un cheval, Vacquières (Hérault), a indiqué le parquet de Montpellier.

La nature de ces mutilations exclut « qu’elles soient le résultat d’un acte animal », a précisé le procureur adjoint de la République, Jacques-Philippe Redon. Ce sont les propriétaires de l’animal qui ont fait la macabre découverte.

Dans la nuit de mardi à mercredi

Selon des sources proches du dossier, confirmant des informations de Midi Libre, le cheval a été émasculé et a eu les yeux arrachés, au cours de la nuit de mardi à mercredi dans ce village, situé à 30 km au nord de Montpellier.

Depuis le mois d’août, des dizaines d’enquêtes ont été ouvertes partout en France, à la suite de mutilations, parfois mortelles, d’équidés.