Toulouse : Un an après avoir violenté des jeunes à scooter, un des agresseurs est retrouvé... en prison

AGRESSION L’homme, détenu pour une autre affaire, est soupçonné d’avoir agressé et volé cinq jeunes un soir d’avril 2019 à Toulouse

B.C.

— 

Un gardien de prison dans la maison d'arrêt de Seysses.
Un gardien de prison dans la maison d'arrêt de Seysses. — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

En avril 2019, cinq jeunes se trouvaient à scooter du côté de la route de Seysses, à Toulouse, vers 2 h du matin, lorsqu’ils ont vu surgir deux hommes en voiture. Ces derniers leur ont intimé de leur remettre leur scooter, mais aussi leurs téléphones et cartes bleues, et ont contraint la jeune fille de la bande à monter dans le véhicule où elle aurait subi des attouchements selon une source policière.

Après avoir commis cette agression, les deux hommes ont pris la fuite. Identifiés depuis par la brigade criminelle et de répression des atteintes aux personnes, l’un faisait l’objet d’une fiche de recherches, alors que son frère se trouvait incarcéré à la maison d’arrêt de Seysses, dans le cadre d’une autre affaire. Le 13 novembre dernier, lors d’un contrôle de gendarmerie à Saint-Orens dans le cadre du confinement, l’homme recherché a été interpellé.

Lors de son audition, il a nié les faits et a été mis hors de cause dans cette affaire au cours de sa garde à vue. Ce qui n’est pas le cas de son frère incarcéré, qui, après avoir été déféré au cours du week-end, devait être jugé ce lundi en comparution immédiate.