Savoie : Un homme condamné à cinq mois de prison avec sursis pour avoir battu et coupé les cheveux de sa compagne

VIOLENCES CONJUGALES L’homme de 43 ans, un chef d’entreprise sans antécédent, a été jugé et condamné jeudi en comparution immédiate à Albertville, en Savoie

E.F.
— 
Illustration d'une voiture de la gendarmerie.
Illustration d'une voiture de la gendarmerie. — E. Frisullo / 20 Minutes

L’homme, sans antécédent, n’avait jamais fait preuve de violences selon sa compagne. C’est pourtant dans le box des accusés du tribunal correctionnel d’Albertville en Savoie que ce chef d’entreprise de 43 ans s’est retrouvé jeudi dernier après s’en être violemment pris à sa femme dans la nuit du 10 au 11 novembre, la blessant au visage et la poussant à fuir le domicile conjugal, rapporte Le Dauphiné 

Cette nuit-là, une dispute a éclaté au sein de ce couple domicilié à La Plagne-Tarentaise. L’homme, alcoolisé lors des faits, est entré dans une colère noire lorsque la victime a lacéré l’un de ses tableaux, évalué à 8.000 euros. Il a alors asséné des coups de poing à sa compagne et lui a coupé des mèches de cheveux.

Le visage tuméfié

Après avoir fui leur logement, la femme a alerté les gendarmes qui l’ont retrouvée devant la gare routière, le visage tuméfié et un œil au beurre noir. A la barre du tribunal, le chef d’entreprise a expliqué avoir eu un coup de sang, « qui s’est amplifié quand elle s’est mise à lacérer mon tableau avec des ciseaux » et a indiqué avoir giflé sa compagne, sans jamais avoir serré le poing. Une version incompatible avec la nature des blessures relevées sur le visage de la victime.

Cette dernière a décrit son compagnon comme un homme habituellement gentil qui ne l’avait jamais violentée jusqu’alors et a précisé qu’elle ne le quitterait pas s’il arrêtait de boire. Le prévenu, qui s’est engagé à suivre des soins psychologiques, a été condamné à cinq mois de prison avec sursis probatoire.