Lozanne : Une fillette de trois ans morte poignardée, sa mère reconnaît les faits

INFANTICIDE L’enfant a été retrouvée morte jeudi matin au domicile familial, dans le Rhône

G. N. avec AFP

— 

A l'arrivée des gendarmes, la mère a reconnu les faits (illustration).
A l'arrivée des gendarmes, la mère a reconnu les faits (illustration). — E. Frisullo / 20 Minutes

Quelques heures après la découverte d'une fillette de trois ans retrouvée morte jeudi matin à son domicile de Lozanne ( Rhône), sa mère a reconnu devant les gendarmes l’avoir poignardée, a-t-on appris auprès du procureur de Villefranche-sur-Saône. Vers 6 heures, le père de la fillette, réveillé par les pleurs de l’enfant, s’est précipité dans la chambre où il a trouvé la mère, prostrée, un couteau à la main, et portant plusieurs plaies au niveau de la taille, a précisé le procureur Sylvain Cordesse.

Le père de famille s’est réfugié chez des voisins, en portant dans ses bras sa fille couverte de sang. Alertés, les secours ne sont pas parvenus à ranimer la petite fille, a ajouté Sylvain Cordesse, confirmant des informations de Lyonmag.com. Peu avant, les gendarmes​ avaient également été appelés par la grand-mère maternelle, qui venait d’être informée par sa fille par téléphone qu’elle avait tué son enfant.

Une séparation en vue

A l’arrivée des gendarmes, la mère a reconnu en quelques mots les faits avant d’être hospitalisée pour être opérée de ses blessures, selon le procureur. Le père, choqué, a expliqué qu’il avait récemment demandé la séparation et la garde exclusive de sa fille, « ce qui pourrait expliquer le passage à l’acte », a estimé Sylvain Cordesse, en ajoutant que la famille n’avait pas été signalée pour des difficultés particulières sur le plan éducatif.

Les premières constatations sur le corps de la victime ont révélé deux types de plaies, tandis qu’un couteau et une paire de ciseaux ont été retrouvés sur les lieux. Une autopsie doit être réalisée vendredi.