Angers : Une centaine de trottinettes en libre-service dégradées par des militants de Youth for Climate

ENVIRONNEMENT Les trottinettes sont « une catastrophe écologique », estime le mouvement

J.U.

— 

Illustration de trottinettes électriques en libre-service
Illustration de trottinettes électriques en libre-service — Romain Doucelin / Sipa
  • Une centaine de trottinettes en libre-service ont été rendues hors d'usage.
  • Une action revendiquée ce jeudi par les militants de Youth for Climate.

Les QR codes ont été recouverts avec de la peinture ou un marqueur indélébile. Mardi, dans le centre-ville d’Angers, une centaine de trottinettes en libre-service de l’opérateur Pony Bike (qui a le monopole) ont été dégradées et ainsi rendues hors-service. Une action revendiquée ce jeudi par le collectif Youth for climate, qui souhaite par son action pointer du doigt la « catastrophe écologique » que représente ce mode de transport, selon ses membres.

« Contrairement à leur image de mode de déplacement « doux » et « vert », les trottinettes électriques sont une catastrophe écologique », assure le mouvement Youth For Climate dans un communiqué de presse. « En raison de leur production très énergivore, de leur faible durée de vie, et de la nécessité de les transporter tous les soirs pour les recharger, elles émettent en moyenne 105g de CO2 par passager et par kilomètre parcouru », affirme-t-il.

Une plainte déposée

Des arguments que réfute la société, qui a annoncé qu'une plainte sera déposée après que les trottinettes ont été remises en état. «Le bilan carbone d'une trottinette est de 29 grammes de CO2 par kilomètre parcouru. C'est neuf fois moins qu'une voiture individuelle thermique et trois à quatre fois moins d'un bus thermique», estime Pony Bikes, qui souhaite établir un dialogue constructif avec les membres de Youth for Climate «pour éviter que ces actions de dégradation ne se reproduisent».

Le mouvement avait déjà prévenu qu’après les 108 trottinettes visées, l’opération sera renouvelée pour « mettre ces jouets de l’innovation verte hors de nos villes ». Selon Youth For Climate, « les trottinettes électriques en libre-service ne permettent pas de faire diminuer l’usage de la voiture » mais plutôt de remplacer « majoritairement les trajets effectués à pieds ».