Marseille : Un collégien mis en examen pour apologie du terrorisme lors de l’hommage à Samuel Paty

TERRORISME Un collégien, qui aurait affirmé lors de l’hommage lundi à Samuel Paty qu’il aurait agi comme le terroriste, a été mis en examen à Marseille pour apologie du terrorisme

20 Minutes avec AFP

— 

Une photo de Samuel Paty, lors de l'hommage qui lui a été rendu le 21 octobre (illustration)
Une photo de Samuel Paty, lors de l'hommage qui lui a été rendu le 21 octobre (illustration) — FRANCOIS GREUEZ/SIPA

L'adolescent placé en garde à vue, alors qu’il aurait indiqué, lors de l’hommage à Samuel Paty dans son collège situé dans le centre-ville de Marseille, qu’il « aurait fait pareil » que le terroriste, selon La Provence, a été mis en examen par un juge des enfants pour apologie du terrorisme.

L’adolescent de nationalité afghane a été placé sous « liberté surveillée préjudicielle », un processus éducatif visant à évaluer son évolution avec « mesure judiciaire d’investigation éducative » confiée à la protection judiciaire de la jeunesse, a précisé la procureure de la République de Marseille Dominique Laurence à l’AFP.

Sept incidents

Le parquet avait demandé son placement sous contrôle judiciaire avec interdiction de fréquenter son collège, les élèves de sa classe et le professeur devant lequel il s’est exprimé.

Depuis la rentrée lundi, sept incidents sont remontés au rectorat d’Aix-Marseille. Trois ont été considérés comme « une justification de l’acte terroriste » et ont été signalés aux forces de police, les autres relevant davantage « d’une incompréhension » de la situation, a détaillé le recteur Bernard Beignier dans La Provence jeudi.

A titre de comparaison, après l’attentat contre Charlie Hebdo en 2015, « 17 remontées du terrain avaient été comptabilisées, quatre avaient été traitées par la justice », a ajouté Bernard Beignier. Plusieurs enquêtes du même type ont été ouvertes depuis l’assassinat de Samuel Paty à la mi-octobre.