Hommage à Samuel Paty : Trois élèves marseillais en garde-à-vue pour « apologie du terrorisme »

TERRORISME Trois mineurs ont été placés en garde-à-vue à Marseille pour des propos exprimés lors de l'hommage national à Samuel Paty dans les établissements scolaires

C.M

— 

La préfecture de Police des Bouches-du-Rhône, à Marseille.
La préfecture de Police des Bouches-du-Rhône, à Marseille. — Adrien Max / 20 Minutes

Selon les informations de La Provence, un collégien et deux lycéens, respectivement âgés de 14 ans et 16 ans, ont été placés en garde-à-vue en début de semaine. Le premier est scolarisé dans un collège du 4e arrondissement de  Marseille , les deux autres suivent leur cursus à Miramas.

Ces trois interpellations font suite à des propos tenus lors de l’hommage national qui a été rendu lundi au professeur Samuel Paty. En marge de la minute de silence organisée dans les établissements scolaires, le jeune collégien aurait indiqué, en référence à l’assassinat de l’enseignant, qu’il « aurait fait pareil ». Au lycée de Miramas, l’un des élèves aurait avancé que le professeur l’avait « bien cherché », le second aurait refusé de se soumettre à la minute de silence.

Une source proche du dossier indique à La Provence qu’aucun de ces mineurs n’est connu des services de police ou « issu de familles radicalisées ». Selon les informations du quotidien, l’un des deux lycéens de Miramas sera convoqué par la justice. Contacté par 20 Minutes, le parquet de Marseille ajoute que la garde-à-vue du collégien a été prolongée et que la décision d’éventuelles poursuites « sera prise dans la journée ».