Saint-Quentin-Fallavier : Quatre surveillants de la maison d’arrêt agressés par un détenu

VIOLENCES Le détenu aurait frappé au visage et mordu des agents de la prison de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère, de retour de promenade

E.F.

— 

Illustration en prison.
Illustration en prison. — ERIC DESSONS/SIPA

Les agents pénitentiaires ont subi des incapacités temporaires de travail de plusieurs jours. Mercredi, quatre surveillants de la prisonde Saint-Quentin-Fallavier, en Isère, ont été blessés après avoir été agressés par un détenu, apprend-on ce jeudi auprès de l’Ufap-Unsa Justice.

L’homme aurait commencé à s’agiter et à se rebeller de retour de promenade lorsque les agents lui ont demandé de repasser le portail de détection métallique qu’il venait de déclencher. De retour dans sa cellule, le détenu s’est vu « notifier une mesure de bon ordre justifiée par son comportement répréhensible », indique le syndicat dans un communiqué. Il aurait alors insulté une surveillante avant de lui asséner un coup de poing au visage. Puis il s’en serait pris à un second surveillant, le frappant au visage également, et aurait mordu jusqu’au sang l’oreille d’un autre agent.

Un « traitement disciplinaire rapide » réclamé

Une fois maîtrisé, le détenu a été placé en cellule disciplinaire et les quatre agents blessés ont été transportés à l’hôpital. A la suite de cette agression, le syndicat a demandé à la direction de la prison « que ce nouvel acte de violence soit réprimé de manière exemplaire par une réponse administrative à la hauteur de la gravité des faits ». Il a notamment réclamé « un traitement disciplinaire rapide et dissuasif avec comme supplément un transfert de l’auteur à court terme ».