Béziers : Un quadragénaire condamné à 3 ans de prison pour un braquage avec une arme factice

PROCES L'homme avait été chassé puis maîtrisé par le compagnon de la victime

N.B.

— 

Illustration de la police.
Illustration de la police. — E. Frisullo / 20 Minutes

Le tribunal correctionnel de Béziers (Hérault) a condamné un homme de 42 ans en comparution immédiate à 3 ans de prison, dont un an avec sursis, pour le braquage d’une supérette, le 20 octobre, dans la sous-préfecture héraultaise.

Le quadragénaire avait exigé qu’on lui remette le contenu de la caisse, le visage masqué par une écharpe et en pointant une arme de poing factice en direction de la gérante, alors qu’elle se trouvait en compagnie de sa fille de 5 ans, rapporte Raphaël Balland, le procureur de la République de Béziers. L’homme avait été chassé, puis maîtrisé par le compagnon de la victime, épaulé par un témoin, jusqu’à l’arrivée des policiers.

Des problèmes psychiatriques

Un psychiatre avait déclaré l’homme pénalement responsable, mais avait indiqué que « son discernement était sévèrement altéré en raison de problèmes psychiatriques ».

Ecroué, l’homme a également écopé d’une interdiction de détenir une arme, et d’une obligation de suivre des soins, et devra indemniser les parties civiles.