Toulouse : Trois ados menacent par téléphone de commettre un attentat dans un magasin

CANULAR Après la plainte d’une commerçante, les policiers sont remontés jusqu’au propriétaire du téléphone qui a fait une – mauvaise – blague

B.C.

— 

Un téléphone portable. Illustration.
Un téléphone portable. Illustration. — Marius Berthelsen

Mercredi dernier, une commerçante du centre-ville de Toulouse a reçu un coup de téléphone loin d’être anodin. Au bout du fil, une voix lui indiquait que son magasin allait être la cible d’une attaque terroriste. Vu le contexte actuel, et ne sachant pas s’il s’agissait ou pas d’un canular, les responsables de l’enseigne de chaussures de sport ont décidé de déposer plainte au commissariat central.

Rapidement, les enquêteurs de la sûreté départementale ont réussi à identifier l’origine de l’appel rapporte La Dépêche du Midi. Derrière l’appel, un adolescent de 14 ans, loin d’être un djihadiste.

Lors de sa convocation par les policiers cette semaine, où il est venu accompagné de son père, il a expliqué qu’il avait imaginé cette blague de mauvais goût avec deux autres amis. Et qu’ils avaient passé ce coup de fil depuis la cour de récréation de leur collège. Le jeune homme a été laissé libre selon le quotidien.