Paris : Sept Anglais soupçonnés d’avoir cherché à percuter un gendarme devant l’ambassade d’Israël interpellés

ENQUETE Sept Anglais d’origine pakistanaise ont été interpellés dans la nuit de mardi à mercredi à Paris. Ils sont soupçonnés d’avoir cherché à percuter un gendarme avec leur véhicule devant l’ambassade d’Israël

Caroline Politi

— 

Un gendarme à Melun en juin 2020 (photo d'illustration)
Un gendarme à Melun en juin 2020 (photo d'illustration) — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Leur mobile reste encore flou. Dans la nuit de mardi à mercredi, sept Britanniques d’origines pakistanaises, parmi lesquels deux mineurs, ont été interpellés à Paris, soupçonnés d’avoir tenté la veille de percuter un gendarme en faction devant l’ambassade d’Israël, dans le 8e arrondissement de Paris, a appris 20 Minutes de source policière, confirmant une information de RTL. Une enquête a été ouverte pour « tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique » et confiée au premier district de police judiciaire (1er DPJ).

Selon les premiers éléments de l’enquête, lundi, peu avant 19 heures, une BMW de couleur sombre « avec trois ou quatre personnes » à son bord, suivie par une Mercedes, dévie subitement de sa trajectoire et fonce en direction d’un gendarme qui parvient à l’éviter de justesse. Les deux véhicules parviennent à prendre la fuite, sont aperçus dans la soirée « rôdant » dans cet arrondissement stratégique de la capitale, notamment près du palais de l’Elysée.

Un « hit and run »

Les deux véhicules, qui arborent de fausses plaques d’immatriculation, ne sont toutefois pas rattrapés dans la soirée. Ils sont finalement repérés dans la nuit de mardi à mercredi dans le 2e arrondissement de Paris. A bord des deux voitures, trois personnes à chaque fois. Une septième personne sera arrêtée dans la soirée. Ces quatre hommes et trois femmes affirment tous être nés à Londres.

Si le mobile reste encore à déterminer, les enquêteurs soupçonnent un « hit and run », un phénomène importé des Etats-Unis qui consiste à percuter volontairement des forces de l’ordre avant de prendre la fuite.