Seine-Maritime : Près d’une soixantaine de migrants interceptés juste avant leur tentative de traversée de la Manche

IMMIGRATION Selon les gendarmes, la météo n’était pas bonne et les conséquences auraient pu être dramatiques

20 Minutes avec agences

— 

Une voiture de gendarmerie (illustration)
Une voiture de gendarmerie (illustration) — SYSPEO/SIPA

Ils s’apprêtaient à tenter de rejoindre l’Angleterre à bord de bateaux pneumatiques. Près d’une soixantaine de migrants ont été interceptés dans la nuit de samedi à dimanche sur une plage de Petit Caux, près de Dieppe ( Seine-Maritime).

Selon les gendarmes, le groupe comprenait 15 femmes, 22 hommes et 21 mineurs dont deux bébés. Ces candidats à la traversée de la Manche ont affirmé être originaires du Koweït.

Originaires du Koweït

« La météo n’était pas bonne, ça aurait pu être très grave », a commenté la gendarmerie. Un homme, soupçonné d’être le passeur, a été interpellé et placé en garde à vue dimanche. Il a toutefois été relâché le lendemain sans être poursuivi, a précisé le procureur de la République de Dieppe, Étienne Thieffry.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Dieppe pour aide à l’entrée, à la circulation et au séjour irrégulier d’étrangers en France, a-t-il précisé.