« Gilets jaunes » à Lyon : Des heurts éclatent en marge d’une manifestation, huit interpellations

MANIFESTATION L’acte 101, non autorisé, a réuni des manifestants « gilets jaunes », mais également antifascistes et des Black Bloc à Lyon samedi

E.F. avec AFP

— 

Illustration lors d'une manifestation de "gilets jaunes " à Lyon.
Illustration lors d'une manifestation de "gilets jaunes " à Lyon. — EAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Les échauffourées n’ont fait aucun blessé selon les autorités mais ont provoqué une grosse pagaille à l’entrée sud de la ville. Samedi, huit personnes ont été placées en garde à vue samedi à Lyon après des affrontements entre policiers et manifestants en marge d’un rassemblement interdit de «gilets jaunes», a indiqué la préfecture du Rhône.

Parmi les huit gardes à vue, une concerne un jet de projectiles, a-t-on précisé de même source. Selon la préfecture, 500 personnes ont manifesté samedi après-midi dans le centre-ville de Lyon, à la suite d’un appel à « l’acte 101 » des « gilets jaunes » mais également de soutiens du mouvement « Black Lives Matter » et d’antifas.

Toute manifestation étant interdite dans ce périmètre, les forces de l’ordre sont vite intervenues et des heurts ont éclaté, dans le 7e arrondissement de Lyon, avec jets de gaz lacrymogènes et de projectiles, sans pour autant faire de blessés, selon la préfecture. Ces incidents ont entraîné d’importants embouteillages au sud de la ville en fin de journée, en direction de Gerland, du sud Ouest Lyonnais et au niveau de la Confluence notamment.