Perpignan : Deux gérants d'une épicerie de nuit accusés d'avoir vendu des cigarettes d'Espagne

TRAFIC Ils ont été interpellés et placés en garde à vue par les policiers

N.B.
— 
Un agent de police (illustration).
Un agent de police (illustration). — C. Girardon / 20 Minutes

Deux gérants d’épiceries de nuit de Perpignan (Pyrénées-Orientales) ont été interpellés et placés en garde à vue ces derniers jours, soupçonnés d’avoir vendu du tabac importé d’Espagne, indiquent les services de police.

Dans la nuit du 10 au 11 octobre, après que des clients eurent indiqué aux policiers, qui surveillaient les allées et venues aux abords d’une épicerie, y avoir acheté des paquets de cigarettes provenant de l’autre côté de la frontière, l’établissement a été investi par les forces de l’ordre. Quatre individus étaient présents à l’intérieur, dont l’un portait une enveloppe contenant 8.860 euros. La perquisition d’un local, à l’arrière du magasin, a permis de découvrir plus de 260 paquets, pots et sachets contenant du tabac à chicha et 295 paquets de cigarettes. Tous ces produits provenaient d’Espagne.

Une autre interpellation la nuit suivante

Le gérant, âgé de 22 ans, a été aussitôt interpellé et placé en garde à vue. Aux policiers, il aurait nié être le propriétaire des lieux et s’adonner à toute vente frauduleuse de tabac. Le jeune homme a été libéré, en attendant la suite des investigations.

La nuit suivante, un nouveau contrôle a été effectué dans la même rue. Le gérant d’une autre épicerie, âgé de 37 ans, a été lui aussi interpellé et placé en garde à vue. La perquisition de son établissement a permis de découvrir 215 euros et 3 paquets de cigarettes. Il aurait reconnu être le gérant et « dépanner » occasionnellement les clients en paquets de cigarettes, indiquent les services de police. Il a été laissé libéré, en attendant sa comparution le 19 mars 2021 devant le tribunal correctionnel.