Angers : Un supporteur violent lors d’un match de futsal condamné à quatre mois ferme

VIOLENCE Le supporteur s'en était pris à l'arbitre en le menaçant et l'insultant

D.P.

— 

Un match de futsal. (illustration)
Un match de futsal. (illustration) — Richard Martin-Roberts for The FA/REX/SIPA

Mercredi, le tribunal correctionnel d’Angers a condamné un homme à quatre mois de prison ferme pour avoir menacé, insulté et commis des violences sur un arbitre, lors d’un match de futsal, le samedi 20 janvier 2018, à la salle Jean-Lehay, au Lac-de-Maine à Angers. Une rencontre qui opposait l’équipe angevine L2M et celle de Sucé-sur-Erdre, en Loire-Atlantique​.

Des faits de jeu, considérés comme des erreurs d’arbitrage par les supporteurs, avaient mis le feu aux poudres, selon Ouest-France. Un homme était alors descendu sur le terrain. Il avait pris le ballon en menaçant l’arbitre et en lui disant: « Viens le chercher ». Il avait aussi lancé des « arbitre de merde » ou « sale français », et commis des violences légères. A l’époque, l’arbitre avait porté plainte et le supporteur violent, lui-même joueur de futsal, avait été interpellé et placé en garde à vue.

Privé de licence jusqu’en 2023

Les arbitres étant désormais considérés comme des personnes dépositaires de l’autorité publique dès lors qu’ils se trouvent en situation d’arbitrage, le tribunal correctionnel d’Angers a donc condamné le supporteur à quatre mois de prison ferme et 1.500 euros de dommages et intérêts. La Ligue de football avait déjà sanctionné le supporteur en le privant de licences pendant six ans, soit jusqu’en 2023.