Bordeaux : Un jeune homme atteint du syndrome d’Asperger, séquestré, torturé, violé par cinq personnes

BARBARIE Les cinq suspects ont été mis en examen et incarcérés

M.B.

— 

Illustration de la police judiciaire.
Illustration de la police judiciaire. — E. Frisullo / 20 Minutes

C’est une affaire particulièrement sordide que révèle ce jeudi Sud Ouest. Un jeune homme de 22 ans, souffrant du syndrome d’Asperger, aurait été séquestré, torturé et violé par cinq personnes, pendant plusieurs semaines au cours de cet été, dans un appartement situé près de la gare à Bordeaux.

Contacté par 20 Minutes, le parquet de Bordeaux confirme les faits, ainsi que la mise en examen des cinq suspects pour « séquestration avec actes de torture et de barbarie en réunion, viols avec actes de torture et extorsion avec actes de torture. » Ils ont été incarcérés et une information judiciaire a été ouverte par le parquet.

Sévices d’une violence extrême

L’affaire a démarré le 10 septembre, lorsque le jeune autiste s’est présenté au CHU de Bordeaux, très grièvement blessé, avec son curateur. La direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) est alors saisie par le parquet. Un couple et le locataire de l’appartement sont interpellés. Ce sont eux qui auraient infligé à la victime des sévices d’une violence extrême, l’exploitant pendant des semaines et lui volant ses biens et son argent.

Un autre couple de marginaux, soupçonné d’avoir participé à ces actes de torture, a aussi été interpellé la semaine dernière du côté de Limoges.