Perpignan : Un tag homophobe découvert sur les locaux d'une association LGBT+

HOMOPHOBIE Une plainte a été déposée

N.B.

— 

Le tag découvert sur les locaux de l'association
Le tag découvert sur les locaux de l'association — LGBT 66

L’association LGBT+66, à Perpignan (Pyrénées-Orientales), a déposé plainte au commissariat mercredi, après la découverte d’un tag homophobe sur la façade de ses locaux. L’inscription « Anti PD, LGBT, Non à la décadence » a été écrit à la bombe noire près de l’entrée de l'association, dans le centre-ville de la capitale catalane.

« Pour la première fois depuis deux ans que nous occupons nos locaux (…), ceux-ci ont été l’objet d’une inscription par tag sur le mur à côté de notre porte d’accès, déplore Jean-Loup Thevenot, le président de l’association, sur Facebook. L’association voit là un développement des réactions contre ses actions militantes et ses interpellations multiples, parfois sans réponses, auprès des responsables politiques ou institutionnels. Notre association reçoit de plus en plus de personnes (…), victimes d’insultes verbales ou de dégradations de leurs biens à caractère homophobe. Nous sommes aux côtés des victimes et rien ni personne ne nous empêchera dans la poursuite de nos activités. »

SOS Homophobie Languedoc-Roussillon a condamné « fermement » ces agissements, « qui ne sont hélas pas isolés en Languedoc-Roussillon ». « Comme nous l’avons souligné en 2020, les actes LGBT+phobes sont en augmentation », indique l’association.