Rennes : Un couple mis en examen pour meurtre avec actes de torture

HOMICIDE Ils sont soupçonnés d’avoir tué un jeune retraité et d’avoir mis le feu à son appartement

Jérôme Gicquel

— 

A l'issue de leur garde à vue, l'homme et la femme ont été placés en détention provisoire.
A l'issue de leur garde à vue, l'homme et la femme ont été placés en détention provisoire. — C. Allain / 20 Minutes

Un homme de 32 ans et une femme de 38 ans ont été mis en examen pour meurtre avec actes de torture et de barbarie à Rennes, a-t-on appris jeudi soir auprès du parquet. L’affaire date du 18 septembre. Cette nuit-là, les pompiers avaient été appelés pour un feu d’appartement dans un immeuble situé non loin de la station de métro Anatole-France. Ils avaient alors découvert le corps sans vie d’un homme de 63 ans.

La piste criminelle a rapidement été privilégiée par les enquêteurs, l’autopsie révélant « un polytraumatisme facial, cervical et thoracique témoignant de violences infligées ». « Des retraits suspects effectués avec la carte bancaire de la victime dans la soirée des faits et des tentatives de retrait le lendemain étaient enregistrés », a indiqué Philippe Astruc, procureur de la République de Rennes.

Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité

L’enquête a débouché sur l’interpellation mardi d’un couple qui avait côtoyé la victime peu de temps avant son décès. Lors de leur garde à vue, l’homme et la femme ont reconnu avoir exercé des violences sur le retraité, avoir mis le feu à son appartement et avoir volé et utilisé sa carte bancaire. Présentés jeudi au magistrat instructeur, ils ont été mis en examen et écroués dans la foulée.

Ils encourent pour ces faits la réclusion criminelle à perpétuité. L’homme est déjà très défavorablement connu de la justice avec déjà treize condamnations pour des vols ou des extorsions. Sa compagne est quant à elle sans antécédent judiciaire.