Bron : « Rodéos en grosses cylindrées », gaz lacrymogène et voitures brûlées, un mariage dérape complètement

DEBORDEMENTS La mairie de Bron annonce avoir refusé plusieurs dizaines d'invités à un mariage samedi, en raison de leur retard et de rodéos effectués avant dans la ville 

J.Lau.

— 

Photo d'illustration de la célébration d'un mariage civil en mairie.
Photo d'illustration de la célébration d'un mariage civil en mairie. — POUZET20Minutes/SIPA
  • Un mariage s’est déroulé sous haute tension, samedi à Bron, commune de la métropole de Lyon.
  • Coupable selon la mairie d’un important retard et « de rodéos en grosses cylindrées » dans la ville, la soixantaine d’invités a été interdite de cérémonie.
  • Un policier a fait usage de gaz lacrymogènes et plusieurs véhicules ont depuis été brûlés dans le quartier de Parilly, à Bron, où vit l’une des deux familles.

« Inadmissible et intolérable. » Le nouveau maire (LR) de Bron (Rhône) Jérémie Bréaud était remonté, dimanche sur les réseaux sociaux, après la célébration plus que mouvementée d’un mariage dans sa commune la veille. « Arrivés avec plus de 30 minutes de retard et après avoir réalisé des rodéos en grosses cylindrées, les futurs mariés et la soixantaine d’invités ont eu droit à une drôle de surprise », indique l’élu. L’adjointe en charge des mariages n’a en effet accepté que les mariés, les témoins et les quatre parents, laissant tout le reste du cortège sur le parvis de la mairie.

« Un tel niveau de sévérité est une première ici », explique Jérémie Bréaud, clamant que « quand on se marie à Bron, on ne fait plus ce que l’on veut ». Dénonçant « les menaces et insultes » de samedi à l’encontre du personnel de la mairie, il explique que « certains invités ont voulu pénétrer de force dans l’enceinte de la mairie et du gaz lacrymogène a dû être utilisé par les forces de l’ordre pour protéger l’intégrité des personnes ».

L’adjointe et la mairie vont porter plainte

Interrogé par Le Progrès, un des invités bloqués sur le parvis de la mairie donne une version différente : « On était dans l’inquiétude à propos de la santé de la future épouse et des mamans car on a vu qu’elles n’allaient pas bien [elles auraient été victimes de malaise]. On voulait juste des informations médicales ». Plusieurs incendies de véhicules ont depuis été signalés dans le quartier de Parilly à Bron.

« Il y a eu environ dix voitures brûlées samedi et dimanche soir dans le quartier dont est issue une des deux familles des mariés, confirme Jérémie Bréaud, ce lundi sur CNews. L’enquête montrera s’il y a un lien de cause à effet. » Victime, selon le maire, « d’insultes et de tentatives d’intimidation », l’adjointe mobilisée sur ce mariage samedi va porter plainte, tout comme la mairie de Bron.