Moselle : Une femme retrouvée morte en Allemagne, son concubin interpellé dans le Sud

FEMINICIDE La piste du féminicide est privilégiée

T.G.

— 

Des policiers en patrouille (illustration).
Des policiers en patrouille (illustration). — C. Allain / 20 Minutes

La macabre découverte remonte à samedi. Ce jour-là, des promeneurs ont découvert le cadavre d'une femme en bordure d'une route allemande, tout près de Creutzwald, en Moselle. « Des traces de violences ont été découvertes sur le corps sans vie », avait alors indiqué le procureur de la République de Sarreguemines, Olivier Glady, ouvrant la porte au scénario de l’homicide.

Le concubin interpellé dans le Var

Celui-ci a pris de l’épaisseur lundi soir. Un homme a été interpellé dans un camping du Var, rapporte Le Républicain Lorrain. Le suspect en question n’est autre que le concubin de la victime, avec qui il était en instance de séparation. Agé de 55 ans, il a été placé en garde à vue pour « meurtre aggravé par la circonstance de concubinage ».

Une autopsie devrait prochainement être pratiquée et permettre aux enquêteurs d’avancer dans leurs recherches. La piste du féminicide est privilégiée. Si cela est avéré, Stéphanie Massonot, 43 ans, pourrait être la 65e femme à mourir sous les coups de son compagnon en France en 2020, selon les chiffres de l’association Féminicides par compagnon ou ex.