Manche : Condamnée pour avoir acheté 3.000 boîtes de tramadol avec de fausses ordonnances

JUSTICE La trentenaire falsifiait une authentique ordonnance qu’elle avait en sa possession pour en créer de nouvelles

20 Minutes avec agence

— 

Image d'illustration de Tramal (tramadol), un antidouleur addictif.
Image d'illustration de Tramal (tramadol), un antidouleur addictif. — Adel Hana/AP/SIPA

Une femme âgée de 30 ans a été condamnée dans la Manche pour avoir falsifié une ordonnance afin de se procurer de nombreuses boîtes de tramadol. Les faits ont commencé en 2015, rapporte ce dimanche La Presse de la Manche.

Entre le 1er mai 2015 et le 11 février 2019, la trentenaire aurait acheté plus de 3.000 boîtes de cet antalgique à base d’opium. Elle se rendait dans les différentes pharmacies de Saint-Lô et des environs pour y effectuer ses achats au moyen d’ordonnances falsifiées.

6.000 euros de préjudice pour l’Assurance maladie

Ce sont des pharmaciens qui ont alerté la CPAM qu’une personne achetait de grandes quantités du médicament. Une enquête a été ouverte, et très vite la trentenaire a été découverte. Elle se servait d’une authentique ordonnance pour en créer de nouvelles en faisant des montages sur son ordinateur.

Au tribunal, la trentenaire a reconnu qu’elle était « dépendante » du tramadol, qui lui procurait une « agréable sensation de bien-être ». Elle a été condamnée à six mois de prison avec sursis ainsi qu’à rembourser 6.000 euros à l’Assurance maladie.