Lyon : Dénoncés à tort par un riverain croyant à un enlèvement d’enfant, ils finissent en garde à vue

MEPRISE Le témoin a mal interprêté des propos et a cru assister à une séquestation d'enfant

C.G.

— 

Lyon, le 3 octobre 2018
La BST, brigade spécialisée terrain, patrouille désormais en renfort des effectifs de police déjà déployés dans les Quartiers de reconquête républicaine.
Lyon, le 3 octobre 2018 La BST, brigade spécialisée terrain, patrouille désormais en renfort des effectifs de police déjà déployés dans les Quartiers de reconquête républicaine. — Caroline Girardon

L’homme croyait sans doute bien faire lorsqu’il a contacté la police. Sauf que la scène à laquelle il a assisté n’était pas ce qu’il pensait. Vendredi après-midi, les forces de l’ordre de Bron, près de Lyon, ont reçu un appel leur signalant l’enlèvement et la séquestration d’un petit garçon. Un enfant âgé de 8 ans, rapporte Le Progrès.

Sur place, les policiers ont constaté que la victime n’avait pas l’air choquée. Ce qui ne les a pas empêchés d’interpeller deux suspects et de les placer en garde à vue. Après vérification, il s’est avéré que le petit garçon, particulièrement turbulent, n’avait cessé d’importuner des « grands » de son immeuble.

Des propos mal interprétés

Exaspérés de voir le gamin les suivre à la trace, les adultes ont fini par menacer de l’enfermer à la cave s’il n’arrêtait pas. C’est à ce moment-là qu’un témoin, croyant assister à une séquestration, s’est empressé d’alerter la police. Mis hors de cause, les deux suspects ont été finalement relâchés après quelques heures de garde à vue.