Chevaux mutilés : Deux enquêtes ouvertes après la découverte d’animaux blessés près de Montauban

CRUAUTE Le parquet de Montauban a ouvert deux enquêtes distinctes après la découverte ces derniers jours de blessures sur des chevaux pouvant faire penser à des mutilations

B.C.

— 

Un cheval blanc (illustration).
Un cheval blanc (illustration). — Alexas_Fotos / Pixabay

Depuis plusieurs semaines, partout en France, des chevaux sont retrouvés mutilés, oreilles coupés ou encore éventrés. Ces derniers jours, deux équidés ont été découverts avec des plaies dans le Tarn-et-Garonne, dans des communes proches de Montauban.

C’est le cas d’une ponette, retrouvée lundi en fin d’après-midi à Albias avec deux grandes plaies au niveau de l’arrière-train indique Radio Totem. Selon les premières constatations, ces entailles profondes auraient été causées volontairement sur la croupe de l’animal confirme le parquet de Montauban.

Au cours du week-end, un autre équidé a été retrouvé blessé sous l’œil par son propriétaire. Pour ce cas, le procureur de la République, Laurent Czernik indique n’avoir pas eu la confirmation du vétérinaire qu’il s’agissait d’une mutilation volontaire. Des plaintes ont été déposées par les propriétaires.

Deux enquêtes distinctes pour « actes de cruauté envers les animaux » ont été ouvertes par le parquet et confiée à la gendarmerie du Tarn-et-Garonne. Les militaires rappellent sur leur page Facebook que les auteurs s’exposent à une peine pouvant aller jusqu’à deux ans de prison et 30.000 euros d’amende.