Lot-et-Garonne : Un lama portant des traces de mutilations retrouvé mort

ENQUETE Le propriétaire du lama fait le rapprochement avec la vague de mutilations d’équidés en cours depuis plusieurs mois en France

E.P.

— 

Illustration d'un lama
Illustration d'un lama — David Muscroft/REX/REX/SIPA

Ce jeudi, le propriétaire d’une femelle Alpaga l’a retrouvée morte dans son pré, à Pinel-Hauterive, dans le Lot-et-Garonne, rapporte Sud-Ouest. L’animal a été découvert avec une joue coupée et l’oreille gauche sectionnée sans que des traces de combat avec un autre animal aient été relevées.

Le propriétaire du lama a porté plainte et une enquête a été ouverte. Des analyses de sang vont être pratiquées sur la bête pour savoir si elle a pu être anesthésiée avant de subir ces mutilations.​ 

L'AFP indique vendredi matin qu'aucun lien ferme ne pouvait être établi à ce stade avec la série de mutilations d'équidés dans une vingtaine de départements ces derniers mois, même si un « acte criminel » est manifeste dans ce cas.