Nancy : Mordu par une petite araignée, un homme a failli se faire amputer du bras

FAIT DIVERS Un homme de 60 ans de Saint-Nicolas-de-Port près de Nancy a frôlé l’amputation de son bras après la morsure d’une araignée recluse. Une greffe a été nécessaire

G.V.

— 

Araignee Tegenaire, vivant dans les maisons, totalement inoffensive (illustration).
Araignee Tegenaire, vivant dans les maisons, totalement inoffensive (illustration). — RAPHAEL BLOCH/SIPA

Petite araignée, grosses conséquences. Un homme de 60 ans a été mordu chez lui, pendant une nuit de juin, par une araignée recluse, rapporte L'Est Républicain. Une petite araignée qui peut être dangereuse. La victime a failli être amputée du bras car la morsure s’est infectée. Après un mois d’hospitalisation, quatre opérations et une greffe, le pire a pu être évité.

« À son réveil, témoigne la victime auprès de nos confrères, la douleur était difficilement soutenable. Comme si on me brûlait les chairs. C’était insoutenable. » Le sexagénaire a enchaîné les rendez-vous médicaux dès le matin, pour finir aux urgences. Son bras gonflait et montrait des signes de nécrose et les antibiotiques n’étaient pas assez efficaces. Après une greffe, le sexagénaire a finalement retrouvé la motricité de sa main.