Finistère : Deux chevaux encore retrouvés mutilés

CRUAUTÉ Un nouvel acte de cruauté visant des équidés a encore eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi à Bannalec

J.G.

— 

Un cheval. Illustration.
Un cheval. Illustration. — ykaiavu

La série macabre se poursuit. Deux chevaux ont encore été mutilés dans la nuit de jeudi à vendredi à Bannalec (Finistère), rapporte Le Télégramme. C’est en ouvrant les portes du hangar vendredi matin que la propriétaire a découvert ses bêtes dans un bien triste état. Les deux chevaux, un pur-sang anglais et une jument arabe de 17 ans, avaient tous deux les pattes attachées avec du fil électrique.

Si le pur-sang s’en sort avec des blessures superficielles, la jument a quant à elle été atrocement mutilée au niveau du poitrail. Un crochet d’ardoise a également été enfoncé dans son œil. Le pronostic vital de l’animal était toujours engagé vendredi après-midi. Une équipe scientifique s’est rendue sur place dans la matinée et la propriétaire a déposé plainte dans l’après-midi « pour acte de cruauté envers deux équidés » à la gendarmerie de Rosporden.

« Un crime de la plus grande barbarie », selon le maire

Dans un communiqué publié sur le site de la commune, le maire de Bannalec Christophe Le Roux a dénoncé « ce crime » qui « relève de la plus grande barbarie ». « Il y a aujourd’hui dans notre pays une vague d’actes de cette espèce que je condamne avec la plus grande fermeté », a réagi l’élu, appelant ses concitoyens « à la plus grande vigilance mais aussi au calme ».