Strasbourg : Enquête ouverte après l’agression d’un graffeur et des inscriptions antisémites

FAITS DIVERS Un graffeur sous contrat avec la ville de Strasbourg était en train de décorer un boîtier électrique mercredi lorsqu’il a été malmené. Des inscriptions antisémites ont été taguées au sol

G.V. avec AFP

— 

Illustration de la police.
Illustration de la police. — Clément Follain / 20 Minutes

Un graffeur sous contrat avec la ville de Strasbourg décorait un boîtier électrique lorsqu’il a été malmené par plusieurs jeunes qui lui ont demandé de quitter les lieux. Ce dernier portait un tee-shirt avec la mention « Israël ». L’un des individus lui aurait alors dérobé une bombe de peinture avec laquelle il a écrit au sol « interdit aux juifs » et « salope » a appris l’AFP ce jeudi de source policière. Les faits se sont produits mercredi  rue Léon Blum, dans le quartier Vauban, vers 18 h 40.

Une patrouille de police a été dépêchée sur place afin de mener les premières constatations. Aucune interpellation n’a encore eu lieu, a-t-on ajouté. Une enquête a été ouverte, a-t-on encore indiqué, sans pouvoir dans l’immédiat préciser si la victime avait déposé plainte.