Bretagne : Un cheval retrouvé égorgé dans les Côtes-d’Armor

CRUAUTÉ De nombreux chevaux, poneys et ânes ont été tués ou mutilés ces derniers mois en France

J.G. avec AFP
— 
Un cheval. Illustration.
Un cheval. Illustration. — ykaiavu

Ce sont les propriétaires du cheval qui ont fait l’horrible découverte. Un pur-sang a été retrouvé égorgé dans un champ, mardi matin, à Plouzélambre, près de Lannion ( Côtes-d’Armor), a-t-on appris mercredi auprès du parquet de Saint-Brieuc. Une enquête, confiée à la gendarmerie, a été ouverte. Aucune piste n’est pour l’heure privilégiée par les enquêteurs et aucun fait similaire n’avait à ce jour été signalé dans les Côtes-d’Armor.

De nombreux chevaux, poneys et ânes ont été tués ou mutilés ces derniers mois en France, notamment en Vendée, dans le Jura, dans la Somme ou le Rhône, sans que la raison de ces sévices et l’usage des organes prélevés soient connus. Des cas ont aussi été recensés en Normandie et dans le Sud-Ouest.

Toutes les pistes envisagées par les enquêteurs

« Est-ce un challenge lancé sur Internet ? Un défi ? La pulsion d’un individu ? Toutes les pistes sont envisagées », estimait fin juin Bruno Wallart, commandant de la compagnie de gendarmerie de Riom (Puy-de-Dôme).



Ces enquêtes bénéficient du soutien de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique, en appui aux brigades locales.