Saint-Dizier : Un ressortissant tchétchène agressé, 16 autres en garde à vue

SECURITE La préfecture souligne qu'« il ne s’agit pas d’une situation à caractère intercommunautaire »

L.Gam. avec AFP

— 

Des policiers à Saint-Dizier (image d'illustration)
Des policiers à Saint-Dizier (image d'illustration) — DJILALI DJAFFER / AFP

Pour éviter de vivre un Dijon bis. Seize ressortissants tchétchènes étaient en garde à vue samedi matin à Saint-Dizier (Haute-Marne), arrêtés après l’agression d’un autre Tchétchène qu’ils auraient voulu venger, selon des sources concordantes.

Ces interpellations interviennent après l’agression jeudi soir, d’un autre ressortissant tchétchène qui a « été la victime collatérale d’un différend entre deux familles de Saint-Dizier », selon la préfecture de la Haute-Marne. « Il a été légèrement blessé, n’est pas hospitalisé et a pu rentrer chez lui dès jeudi soir ». Selon une source policière, l’agression a eu lieu dans le quartier du Vert-Bois et les seize personnes arrêtées auraient voulu venger cette agression.

Les circonstances des arrestations inconnues pour l’heure

« Seize ressortissants sont en garde à vue au commissariat de Saint-Dizier. Une enquête est en cours, confiée au SRPJ de Reims, pour déterminer le rôle de chacun et leur mobile », a indiqué à l’AFP samedi matin le procureur de la République de Chaumont, Frédéric Nahon, sans préciser les circonstances des arrestations.

La préfecture souligne qu'« il ne s’agit pas d’une situation à caractère intercommunautaire » et que vendredi soir, la situation était « totalement calme ». Selon un correspondant de l’AFP, c’était également toujours le cas samedi matin.

Un dispositif de sécurité déployé

« Cependant, afin de prévenir tout risque de représailles », la préfète de Haute-Marne et le directeur départemental de la sécurité publique « ont déployé un dispositif de sécurité préventif renforcé qui mobilise des fonctionnaires de police départementaux, zonaux et nationaux. »

Toujours selon la préfecture, « dans le cadre du dispositif préventif de contrôle et d’interception mis en place, 16 personnes ont été interpellées et sont en garde à vue, dans le cadre de procédures judiciaires en cours. »