Seine-Maritime : Des rave parties organisées tous les samedis depuis un mois dans une forêt près de Rouen

TAPAGE NOCTURNE Le premier week-end d’août, la fête a réuni pas moins de 300 personnes dans la forêt

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une rave party
Illustration d'une rave party — JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Depuis plus d’un mois, les basses résonnent dans la nuit de samedi à dimanche dans la forêt de La Londe, près de Rouen (Seine-Maritime). Chaque week-end depuis mi-juillet, des rave parties sont en effet organisées dans ce secteur, rapporte 76actu.

Dans la nuit de samedi à dimanche début août, le bruit a été tel qu’il a réveillé une habitante de Saint-Ouen du Tilleul (Eure), à 3 km de la forêt, qui subit ces nuisances depuis un mois. « Je n’avais jamais entendu une musique aussi forte », explique la mère de famille. « Nous avons donc contacté la gendarmerie et la police. »

« Chaque année il y en a »

Selon les autorités locales, une dizaine d’agents ont été dépêchés sur place pour faire cesser le tapage nocturne. Près de 300 personnes étaient réunies ce soir-là pour faire la fête. Pas moins de 41 véhicules ont aussi été verbalisés pour stationnement illicite.

Le problème n’est hélas pas nouveau dans la région. « Chaque année, il y en a », confirme Jean-Paul Loison, adjoint à la mairie de La Londe. Mais les effectifs disponibles en pleine nuit le week-end ne sont pas suffisants pour intervenir. « Le mieux serait d’anticiper, de pouvoir savoir quand et où ils vont s’installer », par exemple en organisant des rondes, estime l’adjoint.