Lyon : Un quinquagénaire suspecté d’avoir incendié 173 véhicules interpellé

VANDALISME Le mis en cause dérobait des voitures avant de les démonter puis d’incendier les carcasses pour effacer ses traces

20 Minutes avec AFP

— 

Un pompier intervient sur un incendie de voiture (illustration).
Un pompier intervient sur un incendie de voiture (illustration). — B.LOUVET/BRST/SIPA
  • Un Lyonnais de 52 ans suspecté de vols et d’incendies de voitures a été interpellé.
  • Il récupérait des pièces pour les écouler dans un garage clandestin.
  • Ses actes présumés ont impacté directement ou non 173 personnes.

Ce jeudi, un homme de 52 ans a été déféré au parquet de Lyon. Il est suspecté d’avoir volé puis incendié des véhicules à Lyon. Au total, ce sont 173 personnes qui ont été lésées pas ses actes a indiqué la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Rhône.

Le mis en cause est suspecté d’avoir volé, puis mis le feu à une vingtaine de véhicules dans les parkings souterrains de résidences à Lyon et dans la ville voisine de Villeurbanne, entre les mois de décembre et juillet. Ces incendies ont « par propagation détruit ou dégradé » d’autres véhicules, ce qui porte le nombre total de propriétaires victimes à 173, a expliqué la police dans un communiqué.

Les voitures étaient démontées avant d’être incendiées

L’enquête, menée par la sûreté départementale du Rhône, a permis de comprendre la mécanique en place. Les véhicules, la plupart du temps de marques françaises, étaient volés sur la voie publique puis démontés dans un parking souterrain de Villeurbanne, avant d’être « acheminés dans des résidences environnantes où ils étaient mis à feu ».

Mardi, la police a interpellé un homme, lequel avait déjà été condamné par le passé à une peine de cinq ans pour trafics de véhicules volés. Des perquisitions ont permis de saisir de « nombreux calculateurs de démarrage de véhicules », ainsi que « de découvrir deux box configurés en garage clandestin ».

Au cours de sa garde à vue, le Lyonnais a reconnu être « l’auteur des vols de véhicules et de leur incendie visant à faire disparaître ses traces », selon la DDSP. Les incendies allumés par le suspect ont affecté à plusieurs reprises les habitants des résidences, parfois contraints « d’évacuer en pleine nuit » ou « incommodés par des dégagements de fumées », a souligné la DDSP. « La chaleur dégagée de certains foyers a même fragilisé la structure de certains bâtiments », ont insisté les forces de l’ordre.